Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/02/2007

Conséquences des listes noires diffusées par l’UNADFI

Ayant participé, pendant un week-end à Ivry-sur-Seine, à une sortie avec des scouts, Lucile, 9 ans, était enchantée par l’expérience. Elle a alors demandé à ses parents de l’inscrire dans cette association de scouts pour pouvoir faire des sorties le week-end avec ses nouveaux amis.
Ses parents ont contacté l’association des scouts Eclaireurs et Eclaireuses de France pour l’inscrition.
A la demande d’un des responsables de l’association, des achats ont été effectués pour participer aux sorties : vêtements chauds, etc … et le formulaire d’inscription a été envoyé au bureau des Eclaireurs et Eclaireuses de France à Ivry-sur-Seine.
C’est donc avec surprise que les parents de Lucile ont reçu un appel de monsieur L., responsable des scouts Eclaireurs et Eclaireuses de France, chez eux le matin même de la sortie où Lucile était inscrite.
Monsieur L. leur a déclaré que l’inscription de Lucile était refusée et qu’il était inutile qu’elle rejoigne le groupe ce matin là, et cela définitivement.
Il explique sa décision en disant qu’il avait appris que les parents de Lucile font partie d’un mouvement classé comme « secte » par l’UNADFI.
Les parents se sont alors rendus au bureau d’Ivry-sur-Seine pour en savoir plus.

Transcription de la conversation entre les parents et le responsable des scouts

Commentaires

Quelle misère ! Des cerveaux lavés par la bonne soupe des médias sur une commission "contre les sectes"représentative de 1.47 % des élus.

On comprend mieux comment Hitler a pu embrigader un pays entier par des mensonges officiels et monstrueux. Un tel manque d'esprit critique doit probablement se voir sur le QI de la personnes concernée, quelqu'un capable d'appliquer n'importe quoi et se sentant protégé par "l'officialité", sans jamais se poser la moindre question.

C'est grave pour la liberté des Français, et pour la déclaration des droits de l'homme, constamment violés en France.

Écrit par : liberté | 02/03/2007

Les commentaires sont fermés.