Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/03/2006

Catherine Picard

Quand Catherine Picard refuse de définir le mot "secte"
après avoir fait voter sa fameuse loi contre les ...."sectes" !


Extrait de l'émission " La France, État laïc ou nouvelle inquisition ? " diffusée le 9 avril 2005 sur la chaîne CANALE ITALIA.

Journaliste :
Oui, alors en Belgique, on a fait toute une polémique autour de la définition de ce qu'on appelle les mouvements sectaires, est ce que vous pourriez nous dire, sur quels critères vous basez votre définition ?

Catherine Picard :
[…]
Donc, c'est cette préoccupation qui nous intéresse, européenne, et nous avons, en accord avec l'ensemble des parlementaires qui travaillent au niveau européen sur ce sujet, décidé de dire qu’il ne faut pas définir. Parce que la définition du terme secte, qui en France, n'est pas défini juridiquement, permettrait aux mouvements sectaires de sortir du cadre de la définition*. Donc nous avons des éléments d'appréciation qui sont un peu statistiques. Nous savons par exemple que nous avons un nombre de critères qui ont été établis très sérieusement à la suite des auditions de la commission d'enquêtes, par les services de police, par les service de renseignements divers que nous avons en France qui dit que, il y a une dizaine de critères qui caractérisent l'ensemble des mouvements que l'on voit régulièrement réapparaître dans l'actualité soit à travers les plaintes des victimes mais aussi soit à travers des agissements d'infiltrations du monde économique, d'infiltrations de l'administration et d'exactions en tous genres et qui sont bien connus. Donc ces critères sont des critères qui permettent de travailler.


*Souligné par nos soins.

(Cet interview sera-t-il retenu pour le bêtisier de l’AAVA ?)

Commentaires

Votre site est remarquablement bien documenté.

Avez-vous les preuves des subventions reçues par les ADFI ?

Écrit par : Guyard Jean Claude | 02/03/2006

Bonjour,
Oui, nous avons des documents attestant des subventions de l'UNADFI (95% de leur budget).
Vous pouvez recevoir ces infos en format pdf.
L'UNADFI ne pourrait pas fonctionner sans argent public.
Cordialement,
Jean-Louis

(Merci de diffuser l'adresse de notre site si cela vous est possible)

Écrit par : Nevet | 03/03/2006

Les commentaires sont fermés.